25 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

Le Real était juste trop fort

Ah le Classico… Ce match qui déchaine les passions. Ce match qui est suivi par 500 millions de téléspectateurs. Ce match qui oppose deux écoles, deux façons de penser, deux façons de jouer et deux ennemis jurés.

Ce Classico était particulièrement attendu car il marquait le retour du meilleur buteur de Premier League la saison passée: Luiz Suarez. On se souvient que l’Uruguayen fut suspendu quatre mois par la FIFA pour avoir mordu Giorgio Chiellini lors de la phase de groupe de la Coupe du Monde. Attendu sur le banc, l’attaquant était titulaire au coup d’envoi. Deux autres surprises nous ont sauté aux yeux lors de la découverte du onze de départ du FC Barcelone. Ivan Rakitic s’est assis sur le banc pour laisser sa place à Xavi, excellent lors de la dernière journée de Liga BBVA. L’autre surprise était la titularisation de Jérémy Mathieu, non pas en défense centrale, mais au poste d’arrière gauche. L’ex-valencien a pris la place de Jordi Alba et c’est Gerard Piqué qui s’est installé dans la charnière centrale. Du côté madrilène, les hommes de Carlo Ancelotti se sont présentés en 4-4-2 avec Benzema et Ronaldo en pointes, Isco, en l’absence de Bale, et James étaient positionnés en meneurs de jeu excentrés. Kroos et Modric étaient chargés de la récupération au milieu. Petite surprise, Sergio Ramos, de retour de blessure, a pris la place de Raphaël Varane en défense centrale.

Cette édition du Classico fut très agréable à regarder, les vingt-deux acteurs ont vendu du rêve. L’intensité du premier quart d’heure a pris tout le monde de court. Les Blaugranas ont ouvert le score par l’intermédiaire de Neymar à la 4e minute. Le Brésilien a mis dans le vent la défense madrilène pour mettre le cuir au fond des filets de Casillas. A la 9e minute, Lionel Messi a écopé d’un carton jaune pour un excès d’engagement avec un tacle sur Modric. Deux minutes plus tard, Karim Benzema a trouvé la barre transversale. Il a tenté de reprendre le ballon mais sa frappe s’est envolée dans les gradins de Santiago Bernabeu. A la 14e, c’est Neymar qui voit jaune suite à un coup de coude donné à Dani Carvajal.
Ronaldo a fait parler la poudre sur pénalty à cause d’une main de Gerard Piqué dans sa propre surface (35e). C’était le 16e but de Ronaldo cette saison.
Défensivement les Madrilènes ont été au top. Que ce soient Casillas (23e sur une frappe de Messi et 56e sur une tentative de loin de Mathieu) ou Carvajal (28e), les joueurs de la Casa Blanca avaient à cœur de verrouiller l’attaque du Barça et à vendre chèrement leur peau. Les hommes de Luiz Enrique, quant à eux, ont été coupables dans le replis défensif. En effet, les attaquants ne sont presque jamais revenus aider leurs milieux dans les phases défensives. Par conséquent, ceux-ci ont énormément couru et ont manqué de jus à la fin. Les barcelonais ont même manqué d’attention sur le marquage d’un défenseur central lors d’une phase de coup de pied arrêté ! C’est comme ça que Pepe a donné l’avantage aux siens sur un corner de Toni Kroos (51e). Iniesta s’est fait chiper le ballon comme un débutant par Isco qui a passé à James Rodriguez. Le Colombien a décalé Benzema qui a parfaitement conclu l’action (61e).

Le Classico a tenu toutes ses promesses. On a vu de l’engagement et des occasions de buts à foison. On retiendra le retour de Suarez sur les pelouses. L’Uruguayen, aligné à droite de l’attaque barcelonaise, s’est montré intéressant dans ses appels de balle. Restons indulgents avec lui, débuter lors d’un Classico n’est jamais chose facile. La copie de Cristiano Ronaldo n’est absolument pas satisfaisante. Le Portugais a cruellement manqué de jugeote lors du dernier geste. James Rodriguez a été excellent dans son rôle de meneur de jeu excentré. Le Colombien a beaucoup tenté mais a manqué d’un poil de réussite. Mais le joueur qui a impressionné son monde est Marcelo. Le défenseur brésilien a multiplié les montées sur son côté gauche et a donné le tournis à ses vis-à-vis.
Au FC Barcelone, on regrettera que, comme dit précédemment, les attaquant ne soient pas redescendus plus souvent. Ils auraient pu soulager leurs milieux et peut-être que ceux-ci auraient pu se montrer beaucoup plus dangereux.

Charles MORAND

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Goyave cycles 128 |
Les Flying Oaks |
Tennis Club de Caen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ESP FOOT LOISIR
| Everything Drainage You cou...
| Totallsport