30 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

Ce PSG là est grand

Enfin une victoire du Paris-Saint-Germain. Après un match nul insipide face à Toulouse pour le compte de la 7e journée de Ligue 1, les Parisiens avaient l’obligation de relever la tête, surtout que c’est le FC Barcelone qui se profilait à l’horizon.

Ce soir, le PSG s’est présenté avec une infirmerie remplie de joueurs importants (Silva, Lavezzi et Ibrahimovic). Alignés en 4-2-3-1 avec Pastore en meneur de jeu et Matuidi en ailier gauche, les hommes de Laurent Blanc jouait pour la survie de leur entraîneur sur le banc parisien. En effet, selon certains médias les dirigeants qataris avaient commencé à prospecter pour trouver un nouveau coach et le nom de Roberto Mancini circulait du côté de la capitale.

Au coup d’envoi, le Barça était parti pour confisquer le ballon aux Bleus et Rouges, mais les joueurs de la capitale ont décidé de faire un pressing haut pour gêner les relances de la défense blaugrana. A la 9e minute, le défenseur brésilien de Barcelone, Dani Alves, fait une main. C’est Lucas qui s’est présenté pour tirer le coup franc. L’ailier brésilien a balancé le ballon au point de pénalty en direction de David Luiz qui a réussi à échapper au marquage et qui a pu ajuster son tir du gauche pour battre Ter Stegen.
Sur un rythme effréné, le Barça a égalisé à la 12e par l’intermédiaire de Lionel Messi. La Pulga a effectué un enchaînement parfait de passes en une touche de balle avec Iniesta pour mettre le milieu et la défense dans le vent.
Le Paris-Saint-Germain n’a pas perdu confiance et à continué son pressing. Solide, la défense parisienne a su contenir les accélérations de Messi et ses passes chirurgicales. A la 25e, Neymar aurait pu avoir l’occasion de faire passer son équipe devant au tableau d’affichage, mais Sirigu était sur le chemin du ballon.
Le PSG a vu sa délivrance arriver à la 26e. Sur un corner tiré par Thiago Motta, Verratti reprend victorieusement de la tête le centre de son compatriote au second poteau. L’Italien était vaguement serré par Rakitic, qui ne devait pas se douter que le jeune espoir allait marquer son premier but sous les couleurs parisiennes d’une tête. A partir de ce moment les hommes de Laurent Blanc ont tenu tête aux blaugrana dans la possession de balle. David Luiz s’est même offert une petite virée dans les 40 mètres barcelonais à la 39e mais il s’est fait reprendre par deux joueurs.

Les joueurs parisiens n’ont pas reproduit ce qu’il s’était passé contre l’Ajax Amsterdam et l’Olympique Lyonnais en se relâchant durant la seconde période. Au retour des vestiaires, les locaux ont repris le jeu avec la même intensité. A la 56e, Van der Wiel déboule côté droit et centre. Blaise Matuidi ajuste parfaitement le centre de son coéquipier et permet à son équipe de faire le break. Le même scénario qu’en première période s’est répété. En effet, le Barça a très vite marqué pour ne pas perdre pied. Cette fois-ci, c’est Neymar qui a croisé une frappe du droit qui n’a laissé aucune chance au portier parisien. A la 60e, Javier Pastore a tenté sa chance mais il a buté sur Ter Stegen, au même titre que Cavani une minute plus tôt. Jordi Alba aurait pu faire revenir les siens au score, mais sa reprise a été contrée par Marquinhos qui s’est jeté dessus comme un affamé.

Grâce à cette victoire, les joueurs de Laurent Blanc ont pris la tête de leur groupe. La seule grande déception de ce match réside en la performance de Cavani. Brouillon dans le dernier geste, l’attaquant uruguayen n’a pas réussi à faire oublier son principal concurrent à la pointe de l’attaque parisienne, Zlatan Ibrahimovic.
Notons également que le PSG a retrouvé sa superbe en allant chercher un trentième match européen consécutif sans défaite à domicile. Reste à savoir s’il va réitérer cette performance en Ligue 1.

Charles MORAND

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Goyave cycles 128 |
Les Flying Oaks |
Tennis Club de Caen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ESP FOOT LOISIR
| Everything Drainage You cou...
| Totallsport