30 juin 2014 ~ 0 Commentaire

La France dans la douleur

Ils se sont fait une énorme frayeur, mais ça passe au final. L’Équipe de France est qualifiée pour les quarts de finale au terme d’un match très compliqué.
Pourtant, tous les voyants étaient au vert pour les Bleus, Deschamps avait fait tourner son effectif pour reposer les cadres lors de la dernière rencontre. Les joueurs étaient donc frais. Si le physique avait son importance, c’est surtout le mental et la force collective qui font la différence dans les matches à élimination directe. C’est malheureusement dans ces deux derniers domaines que les Tricolores ont pêché. Alignés dans leur traditionnel 4-3-3 (Lloris – Debuchy, Varane, Koscielny, Evra – Pogba, Cabaye, Matuidi – Valbuena, Giroud, Benzema), les Bleus avaient toutes les cartes en main pour faire une super partie. Oui mais voilà, le milieu de terrain nigérien est très solide. Et cela s’est vérifié pendant la première période, pendant laquelle les milieux français se sont faits manger. Le Nigeria a dominé les débats lors de la première mi-temps, en témoigne le but de Emenike qui fut finalement refusé car celui-ci était hors-jeu (19e). Les Bleus ont pourtant tenté leur chance, mais les tirs de Giroud étaient visiblement aimantés par les gradins. Pogba et Debuchy auraient pu libérer leur sélection, mais ils ont manqué de réussite (22e, 33e et 40e). Les Nigériens ont tout tenté, mais ils sont tombés sur un très bon Hugo Lloris. Le discret gardien français a sauvé son équipe plusieurs fois.

Au retour des vestiaires, les Super Eagles ont tout de suite remis la pression sur les Français. Matuidi aurait pu se faire expulser à la 54e, suite à un tacle très mal maitrisé sur Onazi, qui est sorti sur blessure. Lloris s’est de nouveau imposé face aux attaques nigérianes, notamment à la 64e. Pour apporter plus de vitesse sur les côtés, Didier Deschamps a sorti Giroud pour faire rentrer Antoine Griezmann (62e). C’est à ce moment que les Bleus ont réussi à mettre la pression sur le Nigeria. A la 70e, Victor Moses sort un ballon sur la ligne de Vincent Enyama. Les Tricolores ont pris d’assaut le but du gardien de Lille, et auraient pu ouvrir le score sur une splendide reprise de volée de Yohan Cabaye (77e). La délivrance est venue à la 79e par l’intermédiaire de Paul Pogba. Mathieu Valbuena, décidément indispensable, tire un corner rentrant. Enyama se troue et le milieu de la Juve pousse le ballon de la tête dans les buts nigériens vides. Griezmann a parfaitement rempli son rôle, enchainant les courses et le jeu en première intention. Il aurait pu marquer à la 84e, mais Vincent Enyama a de nouveau brillé. C’est finalement dans le temps additionnel que l’attaquant de la Real Sociedad a enfoncé le clou. A la 90+2, il tente de marquer avec une talonnade, mais c’est Yobo, un défenseur des Super Eagles qui pousse le ballon au fond de ses filets.

La France réussit à s’imposer face à une équipe méritante du Nigeria. Nous avons d’abord vu des Français tendus, stressés. Ils voulaient faire bien, voire trop. La pression était très présente, espérons qu’elle le sera moins au prochain tour. La clé du match fut les coups de pied arrêtés. De plus, les Nigériens laissaient beaucoup d’espace dans leur dos, mais ils ont aussi su profiter du mauvais replacement défensif de Patrice Evra qui doit comprendre qu’en plus d’apporter du soutien sur son côté, il doit aussi revenir défendre pour soulager ses milieux.

Charles MORAND

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Goyave cycles 128 |
Les Flying Oaks |
Tennis Club de Caen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ESP FOOT LOISIR
| Everything Drainage You cou...
| Totallsport