29 juin 2014 ~ 0 Commentaire

Les Pays-Bas au bout du suspense

C’était certainement le huitième de finale le plus attendu avec Brésil-Chili. L’affiche Pays-Bas-Mexique était très prometteuse sur le papier. Elle le fut aussi sur le terrain. Miguel Herrera avait reconduit son 3-5-2 qui avait tant posé de problèmes au Brésil. Louis Van Gaal, quant à lui, a décidé d’expérimenter. Le 5-3-2 fut abandonné pour laisser place à un 4-4-2 en losange, avec Snjeider en soutien des deux attaquants, De Jong à la récupération et Kuyt ainsi que Wijnaldum sur les côtés. Le Mexique a donné le ton du match en prenant la première initiative offensive dès la 3e minute par l’intermédiaire de Layun. Ensuite, les Mexicains ont dominé les débats pendant toutes la première mi-temps. Les hommes de Herrera n’ont rien lâché. Ils ont clairement démontré pourquoi ils ont la meilleure défense de la Coupe du Monde en étant intraitables défensivement.  Ils ont laissé les Néerlandais ne tirer que deux fois. Sentant que son système ne marchait pas, Louis Van Gaal a sorti Niguel de Jong (9e) pour que son équipe reprenne son 5-3-2 habituel, celui qui a détruit les Espagnols en phase de poules. Ce sont les Mexicains qui ont eu les occasions les plus franches, notamment à la 17e où Herrera aurait pu ouvrir le score sur une remise de Dos Santos, à l’entrée de la surface néerlandaise. La domination mexicaine a légèrement baissé à la fin de la première période, en témoigne la percée de Robben dans la surface juste avant le coup de sifflet.

Après la pause, les Néerlandais sont revenus avec d’autres intentions offensives. Cependant, c’est bien le Mexique qui a ouvert le score par l’intermédiaire de Giovani Dos Santos sur une frappe croisée du gauche magnifique (48e). Le goal des Pays-Bas, Cillessen a été pris au dépourvu et n’a rien pu faire. Les Oranje ont mis la pression sur les buts de Guillermo Ochoa, enchainant les corners. Ce dernier s’est montré une fois de plus décisif pour son équipe, grâce à ses parades de classe mondiale dont il a le secret. A la 57e, il détourne sur sa ligne une reprise de De Vriij. A la 61e, Snjeider aurait pu égaliser. Arjen Robben part sur le côté droit, repique dans l’axe et transmet le ballon à son coéquipier. Mais la reprise du joueur de Galatasaray manque le cadre de peu. Ochoa a refait parler de lui à la 74e en exécutant un arrêt réflexe face à Robben. Les Bataves ont remis la pression sur les buts mexicains, enchainant les occasions. A la 88e, Wesley Sneijder met les choses au clair. Il a égalisé en expédiant un missile au fond du but de Memo Ochoa, qui n’a rien pu faire. Alors que la partie se dirigeait doucement vers les prolongations, Rafael Marquez accroche Robben dans la surface mexicaine (90+2). L’arbitre de ce match a logiquement accordé un pénalty pour les Néerlandais et c’est Huntelaar qui s’est présenté pour tirer. Le joueur de Schalke 04 a trompé l’ex gardien d’Ajaccio et a envoyé sa sélection en quarts de finale.

Au final les Pays-Bas sont en quarts de finale pour la sixième fois de leur histoire. Les hommes de Van Gaal sont décidément une très bonne surprise de cette édition de la Coupe du Monde.

Charles MORAND

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Goyave cycles 128 |
Les Flying Oaks |
Tennis Club de Caen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ESP FOOT LOISIR
| Everything Drainage You cou...
| Totallsport