26 juin 2014 ~ 0 Commentaire

Un match sans saveur

La France est en huitièmes de finale. Voilà ce qu’il faut retenir de ce match plus qu’insipide. Le reste est à oublier. Didier Deschamps avait décidé de faire tourner son effectif (Lloris – Sagna, Koscielny, Sakho, Digne – Schneiderlin, Pogba, Matuidi – Sissoko, Benzema, Griezmann). Le manque d’un véritable organisateur a clairement manqué à l’Équipe de France ce soir. Cabaye suspendu et Valbuena sur le banc, les Tricolores ont manqué de créativité. Comme prévu, les Français ont eu la possession de balle (60%) mais ils n’ont pas su quoi en faire. Maladroits dans l’avant-dernier geste, les Bleus ont bégayé leur football. Benzema est retombé dans ses travers cherchant à récupérer des ballons assez  bas et Pogba a encore joué trop facile. Néanmoins, c’est le Français qui a eu les occasions les plus franches (38e, 73e, 89e). Sissoko n’est pas un ailier et s’est montré assez limité dans la percussion. Griezmann n’a pas eu l’activité escomptée. Quelques joueurs ont cependant réussi à titrer leur épingle du jeu. Lucas Digne s’est montré très intéressant sur ses montées, notamment en première période. Bacary Sagna n’a pas trop été débordé par Montero. Koscielney, malgré quelques sautes de concentration, a fait un match sérieux. Les remplaçants ont su démontrer qu’ils pouvaient apporter un véritable plus. Olivier Giroud a soulagé Benzema pour que ce dernier puisse organiser le jeu. Loïc Rémy a pu apporter un peu de vitesse et s’est même montré dangereux avec une frappe enroulée du gauche à la 87e.
Soulignons aussi la bonne performance des Équatoriens. La Tri a réussi à contenir les assauts français en jouant de façon très défensive et en essayant de ressortir le ballon sur les côtés en contre-attaque. De plus, l’expulsion d’Antonio Valencia (50e) ne leur a pas facilité les choses. Mais ils ont réussi à faire oublier cette expulsion. Les Français ne mettant plus de mouvement dans leur jeu, les Équatoriens ont su en profiter, surtout vers la fin enchainant les assauts sur une défense fébrile.

Les Bleus affronteront le Nigeria en huitièmes de finale. Didier Deschamps alignera son onze type, les Tricolres devraient retrouver leur jeu qui leur a permis de construire ses deux premiers succès. Cependant, attention. Les Nigérians ne sont pas à prendre à la légère. Espérons que l’Équipe de France saura tirer des enseignements de ce match nul face à l’Équateur, la suite de son Mondial en dépend.

Charles MORAND

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Goyave cycles 128 |
Les Flying Oaks |
Tennis Club de Caen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ESP FOOT LOISIR
| Everything Drainage You cou...
| Totallsport